Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 16:41

brand

Pourquoi Pépito ?


Parce que pendant la rédaction de cet article, ce sont eux qui me servent de carburant.

 

Mon avis


Ay Pépito !

Pour ceux qui se souviennent encore de ce slogan, il rythmait assez souvent nos écrans de télévision lors de mon enfance. Les fameux biscuits « mexicains » (qui n’avaient d’ailleurs de mexicain que le petit personnage au sombrero) au chocolat. Ce que j’aime particulièrement chez ces biscuits, c’est la simplicité de la recette et le bon goût de la pâte du biscuit et du chocolat. Je parle bien entendu des biscuits tout simple, les premiers Pépito. Tellement simple d’ailleurs qu’il n’est pas compliqué de reproduire la recette (mais je n’ai jamais tenté) : un sablé tartiné de chocolat, ça semble suffire…

 

hd5bi9jo.jpg

Les Biscuits Pépito


Oui mais ça, c’est la base du produit Pépito. Car aujourd’hui, la gamme de biscuits disponibles s’est fortement enrichie :  Pépito Rond, Pépito Pocket, Pépito Pockitos, Pépito Crousti choco, Pépito Choco'Creamy, Pépito choco marbré, Pépito double-choc, Pépito Mini rollos, Pépito Cara gouters, Pépito Choco fourré, Pépito Choco mousse, Pépito miniroulé, Pépito Déliros et Pépito Brownito.

Ca fait une sacré liste… Je n’ai pas tout testé (d’ailleurs, je me demande si je ne devrais pas tester tous les produits d’une marque avant de donner mon avis. Un bon moyen pour m’acheter plein de cochonneries !) mais mes préférés sont clairement : les biscuits Pépito au chocolat noir, les Pépito Pockitos et les Pépito Mini-Rollos.

 

Pokitos_rollos.jpg


Pour les autres produits que j’ai pu tester, ça reste du gateau sans plus. Mais je trouve ces trois derniers très à mon goût, il est d’ailleurs très difficile de s’arrêter une fois qu’on a commencé un paquet, vous voyez ce que je veux dire…

Concernant la marque Pépito (détenue par le grand groupe Kraft Foods), l’idée du petit bonhomme mexicain continue de perdurer dans le temps, ce qui est une bonne chose car depuis le début, il permet d’identifier la marque. Espérons qu’il ne prenne pas sa retraite tout de suite : d’une part c’est dangereux pour l’image auprès du consommateur (cf Malabar et sa nouvelle mascotte) mais ça va être compliqué de recréer un personnage aussi facilement identifiable.

Ambiance mexicaine en tout cas (ce qui a valu quelques problèmes au niveau du marché nord américain) mais j’avoue ne pas vraiment comprendre pourquoi (et je n’ai d’ailleurs pas trouvé l’info) : Pépito était un personnage de BD mais on en sait pas plus : pourquoi la marque a-t-elle utilisé ce personnage ? C’est Danone qui avait acheté les droits d’utilisation du personnage mais depuis, on dirait qu’aucune histoire n’a été écrite pour lui…

Bref, pour cloturer cette partie, rien de mieux que les fameuses publicités Pépito (souvenirs, souvenirs...)




 

Mon info en plus

 

Voici une recette (non testée) pour réaliser vous-même vos propres biscuits Pépito !

Ingrédients pour une quarantaine de biscuits environ :
*160 g de beurre demi-sel à température ambiante
*160 g de sucre glace 
*35 g de poudre noix de coco 
*80 g jaunes d'oeufs
*190 g de farine 
*1 sachet de levure chimique 
*du chocolat à fondre (noir ou au lait) pour le glaçage (à peu près 300 g)

Dans un saladier mettre la noix de coco et les jaunes d'oeufs battus. Mélanger et laisser reposer pendant 1 h pour que la noix de coco gonfle.

Dans un autre saladier, battre le beurre en pommade et ajoutez le sucre glace, mélanger au fouet. Ajouter le mélange noix de coco/oeuf et mélanger à nouveau le tout.

Ajouter ensuite la farine tamisée avec la levure et pétrire délicatement pour avoir une pâte ferme. Laisser reposer la pâte 2h au réfrigérateur. 

Préchauffer le four à 160°.

Abaisser la pâte (pas trop épaisse) et découper des ronds avec un emporte-pièce ou un verre (un peu moins de 6 cm de diamètre). 
Poser sur un tapis de cuisson ou sur du papier sulfurisé. 

Cuire 8 à 10 mn environ jusqu'à ce qu'ils soient blonds. Les mettre à refroidir et les laisser se solidifier sur une grille. Pendant ce temps faire fondre le chocolat au bain marie. 
Etaler le chocolat sur les biscuits et avec la pointe d'un couteau faire des stries dans un sens puis dans l'autre. Remettre le chocolat au bain marie s'il durcit trop vite pendant le glaçage. Laisser durcir le chocolat sur les biscuits.

 

31457236 p


Verdict

 

facebook-jaime 

 

Source : Recette, Wikipédia


 

Partager cet article

Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Alimentaire
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 22:16

logo_Rivalis.jpg

 


Pourquoi Rivalis ?


Parce que depuis un peu plus de deux mois, c’est là-bas que je m'éclate travaille.

 

Mon avis


Rivalis, une entreprise alsacienne dirigée par deux frères, Damien et Lionel Valdan. Deux frères sans limite dans une entreprise qui a pour but également sans limite : aider les très petites entreprises à continuer d’exister et de se développer.

Ça ne vous parle peut-être pas comme ça, mais la méthode utilisée par Rivalis depuis bientôt 20 ans est un moyen exceptionnel pour aider ces petites entreprises dans le besoin.

Le principe est simple : un conseiller qui accompagne le chef d’entreprise dans ses décisions au niveau de la gestion de l’entreprise et un logiciel qui permet de gérer son entreprise en temps réel. Je n’ai peut-être été entrepreneur que deux ans, je n’avais jamais vu une méthode comme celle-là. Surtout sur cette cible qu’est la TPE (Très Petite Entreprise). Car ce sont bien les TPE qui font tourner l’économie de notre pays.

Au départ, c’est la volonté d’un homme, Henri Valdan, dont le souhait était de ne plus voir une TPE en France mettre la clé sous la porte. Et il a tout fait pour y parvenir. Encore aujourd’hui, c’est la ligne directrice de l’entreprise. Malgré mes 2 petits mois d’ancienneté, j’ai pu comprendre pourquoi Rivalis avait été créée : pour aider les patrons de TPE à se sentir mieux, à être plus sereins et moins stressés au quotidien. Car c’est là toute la force de la méthode Rivalis comme on l’appelle : le chef d’entreprise est capable, chaque jour, de savoir où en est son entreprise, où elle va et où il doit faire des ajustements si besoin. Des données précises et chiffrées en temps réel !

Par exemple, lors de l’élaboration d’un simple devis dans l’outil Rivalis, un patron est capable de savoir si le devis est rentable ou non et surtout, de combien ! Fini la peur de refuser un chantier ou un travail à un client parce qu'on ne veut pas le perdre. Le chef d’entreprise est capable de dire qu’il perd de l’argent avant même d’avoir commencé à travailler ! Le client souhaite un prix sur le devis ? Pas de souci, on sait exactement quelle est la marge de négociation. Vous êtes plus cher que votre concurrent mais si vous baissez vos prix votre devis n’est plus rentable ? Aucun problème, ne vous alignez pas sur votre concurrent ! Si vous le faites, donner plutôt l’argent directement à votre client plutôt que de mobiliser vos équipes sur ce travail : cela aura le même résultat.

Bref, vous l’aurez compris, le concept m’a totalement séduit dans son fonctionnement. Mais le limiter à un simple logiciel serait une grosse erreur. Pour accompagner le chef d’entreprise dans sa prise de décision, dans sa stratégie et dans la gestion de son entreprise, les conseillers Rivalis, qui sont indépendants, sont présents : un rendez-vous mensuel obligatoire chez chaque client pour voir comment évolue l’activité de l’entreprise et des conseils si besoin pour redresser la barre. Et c’est aussi cette partie de la méthode qui m’a plu : l’échange d’un chef d’entreprise avec un autre chef d’entreprise. Comme je l’évoque souvent, un des meilleurs moments lorsque j’étais chef d’entreprise, c’était plus le moment d’échanges avec d’autres patrons que mon travail en lui-même.

Mais ce qui me plait encore plus au sein de l’entreprise, c’est l’ambiance de travail ! Un cadre dynamique, ambiance start-up qui a ses avantages et ses inconvénients : d’un côté, tout le monde est dynamique et motivé, de l’autre côté, c’est tout le temps de rush, l’urgence et la pression dans le déroulement des projets. Mais c’est aussi ça qui est bon : ça bouge tout le temps, on ne s’ennuie jamais.

 

Rivalis-0043.JPG

L'esprit Rivalis : fun, cool, décalé mais surtout pro


Sans compter que les partenaires de Rivalis, avec qui on travaille au quotidien, sont au même endroit que nous ! Les informaticiens de chez CIGO à la cave et les pros de la communication sur Internet de chez Petite-entreprise.net dans leur chateau fort. Pour vous expliquer rapidement, CIGO est une SSII qui s’occupe des prestations informatiques et de développement des outils pour Rivalis mais qui compte également d’autres clients. Il en va de même pour Valpolis, à travers le site petite-entreprise.net notamment, qui propose des actions de communication sur le web à tous nos conseillers mais également à un large réseau de consultants.

Pour le reste des collègues, dont CIGO et Petite-entreprise.net, c’est comme je l’ai dit au-dessus : une bonne ambiance générale. Je me sens tellement bien intégré que je serais incapable de citer ne seule personne désagréable que je ne peux pas « blairer » au sein de l’entreprise… C’est peut-être cela qu’on appelle : se réaliser à travers son travail.


Mes infos en plus


Mes infos car il y en aura deux que je souhaite partager : la première concerne mon recrutement et la seconde concerne certains collègues avec qui je m’entends particulièrement bien.

Mon recrutement

Pour en savoir un peu plus, je vous conseille de consulter cet article (un peu de pub pour un ami, ça ne fait pas de mal) : Comment j'ai trouvé un job sur Twitter.

Eh oui, j’ai été recruté en partie grâce à Twitter et aux réseaux sociaux ! Un simple tweet annonçant le poste, un entretien avec Damien, un des deux dirigeants, un deuxième avec la responsable marketing et la responsable du recrutement et un dernier pour valider le tout.

Ça peut paraitre un peu lourd de passer par trois entretiens (quoique…) mais ce qui était plaisant dans ces recrutements, et c’est quelque chose de général chez Rivalis, c’est qu’on s’intéresse avant tout à la personnalité qu’aux compétences. Vous pensez que c’est peut-être ce qu’on dit tout le temps, mais ici, c’est effectivement le cas ! C’est d’ailleurs ce qui donne vraiment envie de s’investir au sein de l’entreprise. Les entretiens tournaient donc beaucoup autour de la personnalité, de la façon de réagir face à des situations particulières et portaient également sur la connaissance de soi. Un florilège de questions auxquelles on ne s’attend pas forcément, du moins pas dans une si grande proportion : « En un mot, comment votre meilleur vous décrirait-il ? », « Si je pouvais exaucer un seul vœu, lequel serait-il ? », « Pour vous, quelle est la plus grande injustice », etc…

 

Rivalis-0184.JPG

J'aime


Bref, ce ne sont pas trop les questions que l’on peut trouver dans les conseils pour passer un entretien d’embauche. Mais le déroulé de l’entretien est tellement différent et détendu que je trouvais cela presque normal !


Mes collègues

A peine deux mois et j’ai l’impression de déjà pouvoir écrire un petit bouquin sur les habitudes, particularités et petits secrets de certains et certaines.

Tout le monde a quelque chose de spécial, un truc (ou plusieurs pour certains) qui le caractérise : l’accro aux documentaires télé, l’ancienne Coca addict, le pro de la bière, l’anti-vampire (une sombre histoire qui implique de l’ail…), le scout, la phobique des ongles de pied, la phobique des pigeons, etc… Une mention spéciale pour une personne qui a tellement de particularités qu’il est impossible d’en faire ressortir une (non, vous n’aurez pas de nom).

J’ai hâte de vivre également ma première soirée d’entreprise. Il parait que c’est un des meilleurs moyens de bien s’intégrer dans l’entreprise. Je ne pense pas en avoir vraiment besoin au vue des deniers événements auxquels on a participé mais une soirée entre collègues, surtout ceux-là, ça ne peut être que génial.

 

Rivalis 0042

L'équipe Rivalis lors de notre dernier événement


Je profite également de cet article pour vous dire que ça recrute par chez nous !

Chez Valpolis, des chargé(e)s de développement et un(e) chargé(e) de communication. Pour postuler, c’est par ici : Recrutement PE.Net.

En plus, la patronne est sympa ;-)

Même refrain chez CIGO, de nombreux postes de développeurs. Plus d’infos par ici : Devenez Cigolien.

Là aussi le patron est sympa, mais à sa façon. Je vous invite à venir le découvrir par vous-même !

 

Verdict

 

facebook-jaime

Of course

 

Source : Rivalis

Partager cet article

Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Vie courante
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 20:35

adidas2

 

 

Pourquoi Adidas Originals ?

 

Parce que je suis tombé sur leur dernière vidéo mettant en avant les 10 millions de fans Facebook et qu’elle vaut le détour !

 

Mon avis

 

Tout d’abord, la vidéo : elle est disponible directement ici

Si on passe la souris sur la vidéo, on voit apparaitre de petits portraits de gens : il s’agit là de fans présents sur la page Facebook de la marque. Une opération de remerciement qui a du ravir les nombreuses personnes qui suivent la marque.

La marque justement, Adidas Originals, fait partie du groupe Adidas, rien d’étonnant jusque-là. Il faut savoir qu’Adidas a segmenté sa marque et son offre en trois parties : Adidas Sport que vous connaissez avec le logo à trois bandes, Adidas Style avec un logo rond marqué d’une griffe à trois bandes et Adidas Originals qui reprend un des premiers logo, en forme de fleur à trois pétales.

 

logo-adidas.jpg

 

style.png

Les produits Adidas Originals sont des produits qui appartiennent à la catégorie sportsware et lifestyle : des produits qui ne sont pas fait pour la pratique sportive mais qui donnent un look sportif, décontracté, autre que le simple survêtement que l’on connait. J’aime bien les produits Originals personnellement, des vêtements estampillés Adidas mais qui n’ont pas pour but d’être consacrés à la pratique sportive : on a le look sans forcément faire du sport. On adopte ainsi un style vestimentaire décontracté mais habillé tout de même. Bien entendu, j’éviterais de porter ça quand il faut s’habiller un minimum mais au niveau des chaussures par exemple, on peut très bien en porter sans tomber dans les chaussures de sport purement destinées à la pratique telles que les baskets de running ou de basketball.

 

Que ce soit pour les hommes et les femmes, il y a de quoi satisfaire tout le monde. Même ceux qui s’habillent avec des vêtements « farfelus ». Voici quelques exemples issus du magasin Adidas en ligne

 

adidas_1.png

 

Adidas 2

 

adidas3

 

Adidas 4


 

Ce n’est pas demain que vous me verrez avec des habits comme ça mais si c’est proposé à la vente, c’est que quelqu’un les achète !

 

Mon info en plus

 

La personnalisation des chaussures Adidas : miadidas.

Adidas propose (comme d’autres équipementiers sportifs) de personnaliser vos chaussures !

Vous commencez par choisir votre (ou vos) pointures : il est possible de choisir deux pointures différentes, une pour chaque pied. Puis vous sélectionnez la largeur souhaitée.

Ensuite, on rentre dans le vif du sujet, la personnalisation. On peut vraiment tout personnaliser ! On peut même broder une inscription au niveau du talon et ajouter un petit drapeau sur le bas des lacets. Selon les modèles, on peut choisir le matériau de base de la chaussure (cuir lisse ou nubuck) ou encore choisir des imprimés prédéfinis pour décorer la chaussure.

Voici la paire créée en deux petites minutes sur le premier modèle que j’ai pu voir :

 

Perso

Chaussure personnalisable Adidas

 

Bon, c’était surtout pour vous montrer toutes les possibilités de personnalisation, ne croyez pas que ce sont mes propres goûts vestimentaires !

On peut même personnaliser ses chaussures de football comme certains professionnels font. Tous les modèles disponibles à la personnalisation sont ici.

Au niveau du prix, comptez entre 50 et 150€. Je pense d’ailleurs que je vais regarder ça de plus près car j’ai vu qu’ils faisaient des grandes pointures sur certains modèles (parfois jusqu’au 53).

 

Verdict

 

facebook-jaime

Partager cet article

Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Vêtements
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 22:19

Logo_Brasseries_Kronenbourg.png

 

 

Pourquoi Kronenbourg ?

 

Parce que j’ai pu visiter leur stand lors du salon Cadres&Co organisé à Strasbourg aujourd’hui.

 

Mon avis

 

Kronenbourg, la seule bière qui vous permet d’avoir des abdos à son nom, les fameux abdos kro !

Plus sérieusement, les Brasseries Kronenbourg, bien connues en Alsace du fait de la présence du site de production à Obernai, font partie depuis le 29 Avril 2008 du grand groupe Carlsberg, 4ème brasseur mondial. Mais Kronenbourg cultive et exerce son savoir-faire depuis bien plus longtemps que ça : depuis 1664 en fait. Ça vous rappelle quelque chose ? C’est normal, 1664, une des bières que fabrique Kronenbourg, correspond à l’année de la création de la brasserie à Strasbourg.

 

VUE Obernai

Vue de la brasserie à Obernai


Parmi les nombreuses bières que proposent les Brasseries, mes préférences vont clairement à la 1664 Blanche. Les bières plus classiques comme la Kronenbourg ou la 1664, je ne les consomme qu’avec du Picon pour ma part. Juste une bière classique sans arômes particuliers, ce n’est pas vraiment un plaisir pour moi d’en boire. D’ailleurs, la gamme de bières est assez impressionnante et l’on peut trouver de nombreuses variantes pour satisfaire un maximum de buveurs de bière.

Revenons donc à la 1664 blanche : j’ai pu la découvrir dans un bar strasbourgeois quand j’étais encore étudiant et, un peu comme lors la découverte de la Desperados Red, ce fut un peu le coup de foudre. Une bière blanche (que je n’avais pourtant pas l’habitude de consommer) aromatisée aux agrumes. D’ailleurs on sent très clairement les agrumes et c’est ce qui fait que son goût est agréable. Ni trop prononcé, ni trop absent, un bon équilibre entre la bière et les agrumes donc.

 

1664blanc.jpg


J’ai également pu tester la 1664 millésime, dernière-née des Brasseries Kronenbourg. On change clairement de registre : fini la bière douce aux saveurs légères, on rentre dans le dur, dans la « bière d’hommes » j’ai envie de dire. Le goût est clairement prononcé, on sent beaucoup le malt et le houblon avec une petite pointe de sucrée. Ces arômes restent d’ailleurs bien présents en bouche une fois notre gorgée de bière avalée. Elle me fait un peu penser aux bières de printemps et de Noël mais avec un goût plus fort. Je ne suis pas tellement fan du coup, je préfère les bières un peu plus légères.

 

millesime.jpg


Pour parler rapidement de Kronenbourg l’entreprise, une nouvelle toute fraîche : l’obtention du label « Origine France Garantie ». Un label nouvellement crée pour certifier le Made in France et qui permet de valoriser les entreprises qui utilisent des matières premières d’origine française. Vous trouverez plus d’informations sur ce label sur le site de l’association Pro France ainsi que sur le site de Kronenbourg.

 

Mon info en plus

 

Comme je l’ai dit au début de mon article, j’ai pu rencontrer des gens de la société dans le cadre d’un salon et j’ai eu le droit à un petit sachet de goodies Kronenbourg. Toujours sympa de recevoir ce genre de petites attentions :-)

 

Kronenbourg 0617-copie-1

Mon petit pack de goodies


Il y a donc un porte clé qui fait décapsuleur, toujours utile d’en avoir un sur soi ou à la maison, surtout pour boire de la bière.

Un jeu de carte Kronenbourg, que je sortirai très certainement lors d’une future soirée poker.

Et un petit lot de mini post-it en forme de verre à bière, toujours pratique pour noter quelques infos mais que je trouve légèrement petits pour le coup.

 

Je rappelle bien entendu à tout le monde que l’alcool est dangereux pour la santé et est à consommer avec modération (même si on ne sait toujours pas qui c’est).


Verdict

 

facebook-jaime

 

Source : Kronenbourg

Partager cet article

Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Alimentaire
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 22:15

Haribo 4-copie-1

 

Pourquoi Haribo ?

Parce qu’aujourd’hui, je n’ai pas pu m’empêcher de piocher dans la dernière boite de bonbons Haribo que j’ai acheté.

 

Mon avis

 

« Haribo, c’est beau la vie, pour les grands et les petits ». Cette phrase culte de la marque Haribo est encore vérifiée pour moi. Ça fait un moment que j’aime les bonbons, Haribo ou pas. Bien entendu, le tout sans en abuser !

Au niveau des bonbons Haribo, la gamme est très large et donc le choix est immense : Car en Sac, Chamallows, Bams, Tagada, Schtoumpf, Dragibus, etc… . Et ce n’est pas plus mal d’avoir le choix parce que dans les grosses boites où plusieurs bonbons sont mélangés, il est parfois difficile d’aimer tous les bonbons justement. Mes bonbons préférés chez Haribo sont très clairement les Dragibus, en petit modèle. Je suis moins fan des plus gros Dragibus, plus mou et un peu trop collant dans les dents. Par contre, les petits sont parfaits. Et même meilleurs quand ils sont légèrement durs.

Après, dans la gamme des bonbons, j’aime bien également les fameuses fraises Tagada, les Schtroumpfs, les Chamallows, les crocodiles et les petits oursons. Par contre, ceux que je ne peux vraiment pas manger, ce sont les Car en Sac (on dirait des gélules médicales), les Bams (au goût banane) et tout ce qui contient de la réglisse. Mais bon, malgré tous ceux que je n’aime pas, il y en a quand même que je consomme. Par contre, j’ai du mal à tester les bonbons que je ne connais pas, par peur de ne pas aimer et du coup, de ne pas finir le paquet. D’ailleurs, il existe un paquet qui contient 10 mini sachets de bonbons, idéal pour tester différents bonbons que propose Haribo.

Niveau qualité des bonbons, rien à redire par contre. Ça reste des bonbons, difficile d’en faire un éloge culinaire mais certains bonbons que l’on aime sont parfois mauvais : pas assez de goût (chimique), trop de sucre, trop mous, etc… . Par contre chez Haribo, ce sont des bonbons de bonne qualité : la texture de la plupart des bonbons n’est pas déplaisante en bouche, ils ne sont pas trop sucrés (du moins ce que je mange, fait avec de la gélatine pour la majorité) et ont le bon goût (certes c’est chimique mais tant que le goût est là et plaisant, il n’y a pas de raisons de s’en priver).

 

Mon info en plus

 

Mon information en plus concernera encore une fois la publicité. La publicité Haribo a beaucoup fait parler d’elle au moment de la sortie du film Avatar en 3D. En effet, pour cette grande première de film en 3D, les marques avaient également joué le jeu en proposant des pubs 3D au cinéma. Je n’ai personnellement pas vu la pub d’Haribo en 3D mais j’ai entendu dire que c’était assez réaliste et que cela donnait envie de manger des bonbons Haribo qui volait autour de nous. Effet garanti donc ! Peut-être le moyen le plus intéressant pour captiver au mieux le consommateur ? Affaire à suivre…

Si vous avez des lunettes 3D, voici la fameuse pub :

 


 

Verdict

 

facebook-jaime

Partager cet article

Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Alimentaire
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 23:54

logo.jpg

 

Pourquoi XL BOOTIC ?

Parce que ma dernière commande chaussures a été expédiée. Vivement d’ici 2-3 jours que je reçoive tout ça.

 

Mon avis

 

Les chaussures et moi, c’est une grande histoire d’amour. Mais pas dans le sens où je suis un grand fan de chaussures et un acheteur compulsif. En fait, c’est tout le contraire. La nature m’a doté de très grands pieds, ce qui m’a, au fil du temps, fait déserter les magasins de chaussures. Ce n’est pas que je n’aime pas les vendeurs, c’est juste qu’ils n’ont rien à me vendre. Et faire toute la ville pour m’entendre dire qu’ils n’ont pas ma taille, très peu pour moi. Alors, vive internet !

Et plus précisément, vive XL BOOTIC ! Depuis que j’ai découvert ce site (je ne sais plus comment d’ailleurs), je suis devenu un client très fidèle. J’ai voulu voir ailleurs car j’avais entendu une pub pour un site qui proposait jusqu’au 51. Grosse déception.

Pour en revenir à XL BOOTIC, le site propose des chaussures de très grandes tailles pour les hommes (du 47 au 53) ainsi que pour les femmes (du 42 au 46). Et les prix sont très acceptables. D’ailleurs, ce sera toujours moins cher qu’une paire de chaussures faite sur mesure.

Niveau modèles, ce n’est pas non plus digne des plus grands sites comme Sarenza mais on peut quand même y trouver son bonheur. Concernant les hommes, on retrouve les catégories suivantes : City, Casual, Sportswear, Nu-Pieds, Running, Boots et Pantoufles. Et pour chaque catégorie, on a environ une quinzaine de modèles (sauf certaines catégories qui n’ont que 2 ou 3 modèles). Il me semble que les prix ne dépassent pas les 150€ généralement. Ma dernière commande m’a coûté 190€ pour deux paires de chaussures, dont voici les modèles :

 

Hush_Puppies.png

Mes Hush Puppies

 

Time_Taylor.png

Mes Time's Taylor 

 

 Le site est très facile d’utilisation, on peut naviguer sans trop de problèmes et trouver facilement ce qu’on cherche. D’ailleurs, les informations données sur les chaussures permettent de savoir de quoi elles sont composées mais surtout, de savoir comment elles chaussent : petit, normal ou large. Ce qui permet de bien choisir sa pointure sans se tromper. Car c'est bien le problème des magasins de chassures sur internet : on ne pas essayer les chassures. Le service client est quant à lui exceptionnel. Je vais d’ailleurs lui consacrer ma dernière partie parce que c’est un des meilleurs services client auquel j’ai eu affaire.

 

Mon info en plus


Le service client, LE gros plus de ce site internet. Outre les mails de confirmation de paiement, de commande et qui vous indiquent l’état de votre commande, ils vous contactent aussi au bout de 2 mois (ou peut-être 3) pour vous indiquer que c’est le dernier jour où vous pouvez renvoyer votre commande si vous n’en n’êtes pas satisfait.

J’ai eu un petit souci avec ma dernière commande : on m’a envoyé le mauvais modèle de chaussure. J’ai donc renvoyé mon colis gratuitement et je n’ai pas eu à payer les frais de port pour recevoir le bon modèle (encore heureux diront certains). Mais le jour où j’avais le plus été étonné d’être contacté (par téléphone), c’était à l’époque où je voulais acheter mes Converse. Modèle très demandé sur le site, ma pointure était en rupture de stock. J’ai d’ailleurs indiqué que ma pointure n’était pas disponible directement sur le site (il y a un bouton pour signaler le cas et être prévenu dès que le réassort à lieu). Jour du réassort de modèles, coup de fil d’une conseillère m’indiquant que ma pointure était disponible et qu’il fallait que je me dépêche parce que les Converse sont très demandées. Elle m’a également indiqué de faire attention à la pointure car Converse taille grand et qu’il fallait que j’opte pour une pointure en moins. Ce que j’ai fait, 50 au lieu de 51 pour les Converse.

Tout s’est parfaitement déroulé, mes Converse me vont très bien et j’en suis très satisfait. Un  dernier coup de fil d’une conseillère pour confirmer que tout s’est bien déroulé m’a définitivement fait comprendre que le site était à la fois sérieux mais aussi très réactif et très à l’écoute des besoins et des problèmes.

Bref, certaines marques devraient prendre exemple parce que chez certaines d’entre elles, difficile de ne pas s’énerver.

 

Verdict

 

facebook-jaime

 

Source : XL BOOTIC


Partager cet article

Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Vêtements
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 00:40

Caquelon.png

 

Pourquoi le restaurant Au Caquelon ?

Parce que ce soir, c’était sortie au restaurant pour l’anniversaire d’une amie.

 

Mon avis

 

Ce n’est pas la première fois que je vais Au Caquelon à Strasbourg. Il faut dire que le concept est un peu unique à Strasbourg et étant donné que la qualité est également au rendez-vous, c’est un restaurant qui tourne bien et qui est placé idéalement, près de la place Gutenberg. Au centre de la ville de Strasbourg donc.

Le concept est simple : proposer des plats avec plein de fromage fondu, que ce soit sur des tartines de pains, des roestis ou encore tout simplement en fondue. D’autres plats plus classiques sont également proposés mais je trouve que ce serait une petite erreur que ne pas tester les spécialités proposées. Mais n’ayant jamais testé les plats de viandes classiques, je ne peux pas dire si cela vaut plus le coup d’aller voir ailleurs ou non. Mais la grande spécialité du restaurant (du moins celle qui me fait aller chez eux), ce sont les roestis ! pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, il s’agit tout simplement d’une galette de pomme de terre.

Quoiqu’il en soit, ce soir, comme souvent, c’était roesti ! La carte des roesti est assez variée (20 poêlées différentes), ce qui permet forcément trouver quelque chose à son goût. Pour ma part, c’était La Bucheronne : lard, œuf, crème fraiche et emmental. Le tout servi dans un plat en fonte (made in Staub, THE référence). Et avec une petite salade pour faire passer le tout et ajouter un peu de verdure.

 

original--3-.jpg

La Bucheronne 

 

Un seul conseil : ayez faim ! C’est extrêmement bourratif et les plats sont très très bien servis. Il n’y a pas deux pauvres bouts de lard qui se battent en duel comme sur certaines pizzas… Là, on a beaucoup de lard et de fromage. Le tout étant mélangé avec le roesti.

Il faut donc avoir de l’appétit pour terminer son plat ou juste avoir très faim (n’est-ce pas Thomas ?). Je n’ai pas pu finir mon plat ce soir, mon estomac s’est rempli un peu rapidement sous le fromage et le lard. D’ailleurs, j’ai trouvé qu’il y avait presque trop de lard dans mon plat, du coup ça donne l’impression de ne manger que ça avec de la pomme de terre et du fromage. Mais on ne va pas se plaindre, pour une fois qu’on est très bien servi.

Niveau tarifs, ça reste très correct. Comptez entre 10 et 14€ par plat de roesti. Ce qui nous fait un repas avec plat+boisson+café aux alentours de 15 à 20€. Et on ne sort pas du restaurant avec le ventre léger.

Petite note positive également au niveau du service : sympathique et très souriant malgré les petits problèmes de mémoire sur certains desserts mais c’est de l’ordre du détail. On est pas dans un 4 étoiles donc ça va.

Le seul point négatif, s'il faut en trouver un, c'est au niveau du site internet dont l'adresse n'est pas forcément très facile à retenir : http://fondue-pierrade-restaurant-alsacien.restaurant-au-caquelon.fr/

Mais on le trouve très facilement sous la requête "Le Caquelon".

 

Verdict

 

facebook-jaime

 

Et vous? Vous avez déjà tester Le Caquelon ou un restaurant qui propose des roestis?

Partager cet article

Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Alimentaire
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 00:32

Logo.jpg

 

 

Pourquoi Nestea ?

 

Parce que le film qu’on est allé voir au cinéma était accompagné d’un grand verre de Nestea.

 

Mon avis

 

Le Nestea, une boisson au thé glacé aromatisée à la pêche blanche dont le plus grand concurrent est le fameux Ice Tea. Entre les deux boissons, il y a une différence au niveau du goût. Chacun se fera sa propre opinion mais je préfère l’Ice Tea au Nestea. Le Nestea a un arrière-goût un peu bizarre pour moi mais ça ne m’empêche pas d’en boire. Je ne suis juste pas très fan de la boisson (contrairement à mon frère qui ne jure que pas ça). Certes elle n'est pas très sucrée mais je crois que c'est ce qui fait que je n'accroche pas au goût : pas assez sucré pour moi.

De plus, là où pêche (sans jeu de mots) vraiment Nestea, c’est sur le volet publicitaire… Pourtant, la boisson appartient au groupe Coca-Cola, mais niveau publicité, on repassera. Voici celle que j’ai pu trouver, qui date de 2007 (unique année où on a pu voir des publicités Nestea on dirait)



Ce n’est ni drôle, ni attirant et ça ne pas vraiment envie d’acheter le produit. Aucune valeur n’est véhiculée, seul le goût est mis en avant par rapport à un thé classique. Un peu léger pour convaincre le consommateur non ?

Surtout quand on compare aux dernières publicités d’Ice Tea (avec Hugh Jackman, l’acteur qui joue Wolverine, entre autres)



 Sans oublier les anciennes campagnes



 

Voilà donc un des points faibles de Nestea. Il me semble d’ailleurs qu’au niveau de la distribution même des produits, Nestea ne soit pas disponible partout. Encore une barrière entre le produit et le consommateur. Et encore une incompréhension de mon côté pour une marque du groupe Coca-Cola.

Mais bon, quand j’ai vraiment envie d’une boisson sucrée non gazeuse, je me rabats forcément sur le thé glacé. Et au cinéma, l’Ice Tea n’est pas disponible. Je n’ai pas vraiment le choix ! D’ailleurs, on voit de plus en plus des endroits où ils n’ont pas d’Ice Tea ou de Nestea. C’est comme dans certains restaurants où on vous propose du Pepsi quand vous demandez un Coca ou inversement.

 

Pas d’info en plus pour aujourd’hui malheureusement. Simple verdict et la question suivante :

Vous êtes plutôt Ice Tea ou Nestea ? Et pourquoi ?

 

Verdict

 

facebook-dislike

Partager cet article

Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Alimentaire
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 21:20

EP-Logo_Positiv.jpg

 

 

Pourquoi Europa Park ?


Parce qu’aujourd’hui, superbe journée ensoleillée passée à Europa Park !

 

Mon avis

 

Europa Park, c’est LE parc d’attractions. J’y allais très souvent étant petit parce qu’on n’habitait pas très loin (45 minutes de route environ). Du coup, je n’avais pas forcément envie ou besoin de découvrir d’autres parcs. Il faut dire que niveau attractions, on est servi. En fait, le parc est divisé en 13 quartiers associés à chaque fois à un pays européen. Chaque quartier propose des attractions, spectacles, animations et restaurants. J’ai pu voir évoluer le parc depuis plus de 10 ans : de nouvelles animations, attractions, spectacles. Bref, ça bouge pas mal. Et ça bouge tellement (crise oblige) que le parc a décidé en 2009 de déroger à une des règles les plus connues du parc : aucune attraction avec looping ou vrille ! En 2009 donc arriva la nouvelle grande attraction : le Blue Fire. Un grand huit avec un départ canon (de 0 à 100 en 2,5 sec. Ça secoue), un looping (le plus haut looping de montagnes russes lancées d’Europe) et des vrilles à vous faire tourner la tête. Mais avant ça, le parc avait déjà réalisé de nombreuses attractions tout aussi intéressantes : les bûches, Euro Mir, la Boule (Eurosat), le train de la mine, etc… .

Mes attractions préférées :

- Les bûches : elles me rappellent quand j’allais au parc avec mes amis et parents

- Euro Mir : que je ne peux plus faire, limitée aux personnes mesurant moins d’1m95

- Silverstar : le grand huit le plus rapide d’Europe (130km/h). Evitez par contre les places tout à gauche quand vous êtes assis, ça vibre un peu trop.

- Le Blue Fire bien entendu.

- Poseidon : un grand huit aquatique qui peut tremper pas mal de personnes si on n’a pas de chance.

Je vous conseille d’éviter Eurosat (la grande boule près de Silverstar) à moins qu’ils aient changé les sièges : mal de dos assuré. On est très mal assis et secoué de partout. On ne peut même pas anticiper un virage parce qu’on n’y voit rien ! Je l’ai fait une fois mais je n’ai pas voulu tester depuis.

 

Il y a beaucoup d’autres attractions à découvrir qui sont beaucoup plus soft et divertissantes. Le parc convient à tout type de public donc. Même les spectacles sont intéressants !

La réussite d’une journée à Europa Park dépend essentiellement de deux choses : la météo et le nombre de personnes. Une journée comme aujourd’hui par exemple est parfaite : soleil (quasiment 30°) et peu de monde aux attractions (pas plus de 15 minutes d’attente). On peut parfois débarquer un jour de pluie ou se retrouver avec des files d’attente de plusieurs heures… Mais généralement, en une journée complète (9h-18h par exemple), on a le temps de faire toutes les grosses attractions au moins une fois.

Le seul petit point négatif du parc : le prix du parking, 4€. Qu’on reste 1h, 2h ou la journée, je trouve que ça fait un peu cher. Surtout que c’était beaucoup moins cher avant. S’ils avaient mis de suite 4€, ça m’aurait peut-être moins dérangé. Mais là, c’est monté d’année en année…

 

Mon info en plus

 

Le grande boule d’Eurosat était légèrement en travaux (mais l’attraction ouverte) aujourd’hui. Est-ce que cela cache une nouvelle peau pour la boule ? Comme ce fut le cas pour la Coupe du Monde de football en Allemagne en 2006. Pour l’occasion, Adidas (qui a son Store dans le parc d’ailleurs) avait habillé la boule du parc avec son ballon. En tout cas, près des travaux, il y avait des bâches protectrices marquées du logo Puma… A suivre donc.

 

Adidas.jpg

 

Halloween.jpg


Autre point à voir (mais que je n’ai pas pu découvrir) : le tout nouveau restaurant « FoodLoop », situé au sein de la grand pyramide bleue et or qui se trouve au centre du parc. Le concept à l’air génial : on vous sert vos plats via des grands huit. Je n’ai pas pu le tester mais j’ai pu voir l’installation depuis l’extérieur. Ca à l’air très bien fait ! Voici quelques photos issues du site internet sur le fameux restaurant

 

FoodLoop1-copie-1.jpg

 

FoodLoop2.jpg

 

Verdict

 

facebook-jaime

Partager cet article

Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Vie courante
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 17:08

Ricola Logo color Verlauf 

 

 

Pourquoi Ricola ?

 

Parce qu’aujourd’hui, pendant les courses, on n’a pas pu résister à s’acheter un paquet de Ricola lors du passage en caisse.

 

Mon avis

 

Les petits bonbons suisses aux plantes ! Soit disant bons pour la gorge, je consomme principalement ces bonbons pour le bon goût qu’ils ont. Parmi les 11 parfums différents que propose Ricola, mes préférés sont clairement : Citron-Mélisse, Cassis et Orange-Menthe.

Ces bonbons sont rafraichissants et ne contiennent pas de sucre. Ils ne donnent donc pas soif et ne s’attaquent pas aux dents. Après, l’effet bénéfique des plantes, on y croit ou on n’y croit pas : pour ma part, c’est juste un petit plus apporté au produit mais je ne compte pas me soigner avec des bonbons aux plantes. Mais en Suisse, ils sont classés dans une des catégories de médicaments. Il faut croire qu'ils doivent avoir un peu plus qu'un bon goût alors.

Et le petit bonhomme vend bien son produit made in Suisse.

 



Outre les bonbons « durs », Ricola propose également des pastilles tendres, des infusions et des chewing gum ! Je dois avouer que je n’ai jamais testé autre chose que les bonbons cités ci-dessus (à part le Ricola Original, aux plantes) mais je me laisserais bien tenter par les pastilles tendres, parce que j’aime tout simplement les bonbons ayant cette texture. Il n’existe que 3 variétés (citron-thym, cassis et menthol) mais il y a deux parfums que j’aime, c’est un bon début pour au moins tester le produit .

 

 


Pastilles tendres à mâcher
 

Petit bémol concernant les bonbons : les nouvelles publicités. Certes elles doivent répondre à des objectifs d’image et de valeurs à transmettre, mais depuis la fin des années 2000, c’est un peu la mort des personnages principaux des publicités. Adieu donc au petit Monsieur Ricola qui parcourait le monde pour rétablir la vérité de l’origine des bonbons Ricola.


 

 

 

Mon info en plus

 

J'avais connu Ricola chez mes grands-parents, à l’époque où ils allaient souvent faire leurs courses en Suisse. Mais depuis que je me suis éloigné de la Suisse, je continue d’avoir Ricola à l’esprit soit au supermarché, soit dans le journal, lors des résultats de volley féminin.

Car Ricola est un des partenaires de l’équipe de volley de l’ASPTT Mulhouse, deuxième meilleure équipe féminine française derrière l’ogre Cannes (un peu comme Bourges en Basket). D’ailleurs, en ce moment, c’est la finale du championnat de France qui désignera la future équipe championne de France. Le premier match a eu lieu à Mulhouse et les joueuses locales se sont malheureusement inclinées 3 sets à rien. Cette année encore, le titre est promis à Cannes. Tant pis.

Mais ça fait quelques années que Mulhouse se rapproche et continue de progresser. Et Ricola ne doit pas y être étranger, tout comme les autres partenaires du club !

 

Verdict

 

facebook-jaime 

 

 

Et vous ? Vous aimez aussi les petits bonbons aux plantes ? 

Partager cet article

Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Alimentaire
commenter cet article

Présentation

  • : Un jour, une marque
  • Un jour, une marque
  • : Mon avis sur les marques que je peux croiser chaque jour.
  • Contact