Dimanche 7 novembre 7 07 /11 /Nov 22:11

 

220px-Nescafe-logo.svg.png

 

Pourquoi Nescafé ?


Parce que ce matin, c’est un café Nescafé (donc soluble, oui oui, honte à moi…) qui m’a réveillé (le Green Blend en fait, mon café soluble préféré).

Etape indispensable pour démarrer toute journée, le café est un vrai rituel. Soluble ou pas, il est obligatoire.

 

L'histoire de Nescafé


La marque Nescafé n’a pas une histoire très chargé. Il y a plus à dire sur la société mère : Nestlé. Mais le billet du jour ne la concerne pas.

Le café soluble instantané fut inventé en 1901 par Satori Kato, un scientifique japonais travaillant à Chicago.

Années 1930 : l’Office brésilien du café demande à Nestlé de développer des « cubes de café » qui, par simple ajout d’eau chaude, devrait pouvoir créer du café

L’équipe de recherche est créée en Suisse mais les premiers essais ne sont pas concluants. Le chimiste de l’équipe, Max Morgenthaler, poursuit ses recherches dans son coin et trouve finalement la formule.

1er Avril 1938 : après 7 ans de recherche, le « Nescafé » est né, en poudre, à Orbe (Suisse)

1939 : lancement de la production en France

 

art quality guaranteed

Publicité Nescafé


1960 : arrivée de plusieurs arômes pour le café soluble

Depuis, Nescafé est toujours présent, sans trop faire de vagues (pas de principe révolutionnaire, ça reste du café soluble).


Mon avis


Le café soluble, c’est pas forcément ma tasse de thé (haha !). N’importe quel amateur du « petit noir » aura un petit étonnement à l’évocation de ce procédé. En fait, le café soluble est, pour moi, plus un « café de secours » qu’un véritable café : pas de goût très prononcé, pas vraiment d’arômes qui rendent la boisson exceptionnelle. Surtout quand on compare à du café, du vrai.

Mais il a le mérite d’exister et de répondre aux besoins de certains consommateurs de café dont moi, qui ne boit que du Nescafé Green Blend (quand je ne peux faire autrement que de boire du soluble).


pack NESCAFE Green-blend

Le seul café soluble que j'aime vraiment


Concernant Nescafé, je n’ai toujours eu que cette marque comme référence pour le café soluble. En même temps, la qualité du café soluble n’arrive pas à la cheville d’un vrai café. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’on peut compter les marques de café soluble sur les doigts d’une main (Nescafé, Carte Noire, Maxwell House et quelques-unes moins connues encore).

L’avenir du café soluble a quand même l’air d’être bien sombre, à moins que les gens prennent l’habitude de boire leur café de cette façon mais j’espère quand même que ce ne sera pas le cas. Ou encore si une révolution dans le monde du café soluble fait son apparition (frérot, tu me préviendras quand tu auras trouvé une recette révolutionnaire dans tes tubes).

 

Mon info en plus : La Colegiala


Ce nom ne vous dit peut-être rien mais si vous entendez la musique (car c’est une chanson) vous la reconnaitrez immédiatement !


 

 



C’est mon info en plus pour Nescafé, cette musique devenue culte grâce à la marque. Pour moi, elle y est d’ailleurs toujours associée.

Pour la petite histoire, l’interprète de ce morceau, le Colombien Rodolfo y su Tipica intentât un procès à Nestlé car ils avaient fait passer cette chanson pour de la musique colombienne alors qu’elle est en fait originaire du Pérou (procès perdu par Nestlé d’ailleurs). La version originale fut enregistrée par les « Los Ilusionistas » en 1975.

 

Et vous ? Café soluble ou non ? Pourquoi ? 

 

Sources : Nescafé, Wikipédia

Publié dans : Alimentaire - Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Un jour, une marque
  • : Mon avis sur les marques que je peux croiser chaque jour.
  • Partager ce blog
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés