Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 18:23

l-equipe-logo.jpg

 

Pourquoi l’Equipe ?

 

Parce qu’aujourd’hui, comme tous les jours, j’ai pris quelques news sportives sur le site internet de l’Equipe.

 

Mon avis

 

L’Equipe, le quotidien de référence pour l’information sportive. Je parle ici d’informations excluant le marketing sportif bien entendu, ce secteur a un autre leader, Sport Stratégies.

L’Equipe a longtemps été centré sur le football, laissant peu de place aux autres sports et à leurs actualités. Mais depuis quelques temps, il y a un peu moins de football. Mais un peu moins ne veut pas dire que tous les sports ont la même visibilité, on ne change pas une équipe qui gagne. Je ne lis pas très souvent le journal mais je consulte le plus souvent les infos sur le site internet. Je ne lis le journal que lorsqu'un gros dossier m'intéresse ou qu'un grand événement a lieu et que je souhaite avoir plus d'informations.

Les articles du journal sont très complets, on peut avoir une analyse assez détaillée des résultats et des performances de chacun. Avec en prime des dossiers thématiques ou qui offrent un focus sur un sujet, une personne ou une équipe. D’ailleurs, je me souviens d’un cours de sociologie du sport en Licence où on avait cherché l’explication au fait que l’Equipe était si populaire chez les gens qui suivent le sport : il n’y a pas vraiment d’explications sur la réussite du quotidien en lui-même, excepté le fait qu’il répond parfaitement au besoin de ses lecteurs. On aura beau avoir vu un match de football à la télé (seul ou avec des amis) et avoir analysé nous-même la performance de chacun, on ne peut s’empêcher de lire l’analyse dans le journal le lendemain. Pour quelles raisons ? Difficile à dire. Peut-être pour savoir si un expert dans ce domaine a la même analyse que nous, pour avoir plus d’informations notamment au niveau des statistiques auxquelles on n'aurait pas accès,… .

Et c’est une des raisons qui fait que l’Equipe se vend bien. Les jours qui suivent un événement sportif mettent souvent cet événement au centre des discussions. C’est l’impact social du sport dans notre société actuelle. Moi aussi j’aime bien lire les articles des matchs que j’ai vus, juste pour me remémorer le match ou pour avoir un avis différent sans avoir à en débattre avec quelqu’un forcément. Ou tout simplement pour connaitre les réactions des joueurs sur leurs performances. J’ai longtemps été un grand fan des paris sportifs à l’époque de la fac : à la fin des cours, on allait dans un bar, boire une bière avec l’Equipe sous le bras pour choper des statistiques qui nous aidaient à pronostiquer nos matchs (à l’époque, il n’y avait que le Loto Foot 7 ou 15 qui existait). Mais aujourd’hui, mes amis pronostiqueurs de l’époque ne sont plus disponibles alors j’ai arrêté de parier. Qui sait, peut-être qu’un jour je retrouverai un groupe de pronostiqueurs avec qui partager mon point de vue !

 

Mon info en plus

 

On a souvent accusé la presse sportive (et donc l’Equipe en particulier) de ne mettre en avant que le football. « Trop de football tue le sport ».

J’avais assisté à ce débat sur la visibilité des sports dans la presse à l’Agora du sport en 2010 et chaque côté défendait son point de vue… légitimement ! Parce que tous les deux avaient de bons arguments ce que j’ai plus pris comme une révélation du malaise du marché sportif et la relation entre les différents acteurs.

D’un côté, les sports (hors football et rugby on va dire) se plaignent de ne pas avoir assez de visibilité dans les médias. Et c’est effectivement le cas.

De l’autre côté, on a les médias qui mettent en avant le football, sport qui se vend le mieux. Et c’est ce qu’avait très bien expliqué un directeur de publication présent : « j’ai un directeur qui me dit que je dois vendre tant d’exemplaires par an. Moi, je vends ce qui s’achète et ce qui se vend, désolé, mais c’est le foot ! ». Simple question : entre le Paris volley qui gagne la Ligue des Champions (champion d’Europe des clubs de volley en gros) et Marseille qui prend une fessée 3-0 à domicile par Arles Avignon, quel titre fera la Une de l’Equipe ?

Dure réalité. C’est difficile d’en vouloir à un journal de publier les informations qui font vendre. Surtout que le modèle économique de la plupart des journaux est basé sur la publicité et que dans la pub, seule l’audience compte pour les annonceurs.

On en arrive où alors ? Les sports doivent générer leurs propres médias pour diffuser plus d’informations sur leurs pratiques ? Là aussi, difficile à mettre en place car ça coute de l’argent, argent que la plupart des « petites » fédérations n’ont pas mais que les entreprises privées pourraient amener. Mais ces entreprises vont investir seulement si l’audience et le retour sur investissement est intéressant. Le serpent qui se mord la queue...

On en revient finalement à l’essence du sport et du monde qui l’entoure : l’association sportive… qui fonctionne grâce à ses bénévoles et qui font vivre la pratique sportive mais seront toujours limités en moyens humains et financiers. Mais pour proposer un véritable spectacle, susciter l’intérêt du public, attirer de nouveaux pratiquants ou partenaires, le bénévolat reste une solution limitée.

 

Verdict

 

facebook-jaime

 

Et vous ? Vous lisez aussi l’Equipe ? Savez-vous pourquoi?

 

Repost 0
Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Média
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 23:39

BFM_Business_logo_2010.png

 

Pourquoi BFM Business ?


Parce que c’est la station de radio que j’écoute sur le trajet du boulot le matin !

Généralement, c’est pas trop axé bourse (plutôt l’après-midi) donc on a plusieurs sujets sur l’actualité politique et économique.

 

L’histoire de BFM Radio


Fin 1991 : Business FM est créée à Paris par Jacques ABERGEL et René TENDRON.

1995 : Constitution d’un réseau national avec une « ouverture » à Nancy puis Lyon et Grenoble l’année d’après.

 

Logo 2002

Premier logo BFM


2002 : Reprise de Business, alors en redressement judiciaire, par Alain WEILL via le groupe NextRadioTV (qui possède également RMC et le Groupe 01)


Avril 2009 : Business FM devient BFM Radio

Juillet 2010 : La radio compte 30 fréquences

Pour cette fin d'année, la radio va à nouveau changer de nom et devenir BFM Business.

 

BFM Business logo 2010

Nouveau logo BFM Business

 

Mon avis

 

J'avais jamais vraiment été très branché économie du temps de la fac. Mais, depuis mon entrée dans la vie professionnelle, j'aime et j'ai besoin de m'intéresser de plus près à l'économie dans le but de comprendre comment tout fonctionne. Je trouve qu'à ce niveau-là, BFM se défend bien.

Ma tranche horaire préférée? Samedi 23h !

Mais en ce qui concerne l'écoute en journée, c'est plutôt 8h-10h.

De 8h à 9h, c'est plus pour l'actualité du matin, n'importe quelle station d'informations peut faire l'affaire. Juste histoire de se tenir au courant en fait. BFM n'entre pas vraiment dans le détail des informations, on reçoit quelques compléments mais ça s'arrête là. Pour pousser la chose, il faut se renseigner soi-même (ce qui n'est pas plus mal si l'information qui ne nous intéresse pas n'est pas développée).

De 9h à 10h, c'est le débat d'experts ! Une de mes émissions préférées malgré l'horaire peu pratique : j'ai souvent le début du débat mais jamais la fin, ça fini trop tard. Heureusement que toutes les émissions sont disponibles en podcasts pour se rattraper à la pause déjeuner.

Les débats sont très intéressants et enrichissants grâce à la qualité des intervenants présents. Certes ils ne donnent que leurs avis, mais ça permet de réfléchir sur le sujet car, bien souvent, les avis divergent. Ca pousse à la réflexion.

Concernant les autres émissions, je suis pas fan du tout "d'intégral bourse", une émission 100% bourse. Trop compliquée pour moi qui regarde juste ça de loin. C'est vraiment des analyses poussées, des conseils de professionnels. Donc forcément, je suis largué mais de toute façon, la bourse m'intéresse très peu.


Mon info en plus : Sport €co


Heureusement, ils ont pensé à tout ! Une émission consacrée au sport business, quel bonheur ! Bruno Fraioli reçoit de nombreux acteurs du « sport business » le samedi à 23 heures (à écouter en podcast donc, on ne peut pas louper Canal+ un samedi soir :p).

On a tous les sports, tous les thèmes et on peut enfin avoir un complément au très bon magazine « Sport Stratégies » ! C’est toujours intéressant pour moi (forcément pour le boulot) d’écouter les interventions des responsables sponsoring ou communication des grandes entreprises sur leur stratégie de communication sportive. Il en va de même sur les dirigeants ou responsables communication/marketing des grandes instances sportives et leur politique de développement.

Vraiment une émission incontournable pour ma part. Même si on n’a pas le droit à une émission par jour, le fait qu’on parle de sport et business, c’est déjà un pas énorme. Surtout quand on sait comment le sport est traité au niveau de l’Etat… mais c’est un autre débat ;-)

D’ailleurs, pour ceux que ça intéresse, le podcast de ce wee-end est dispo ici

 

Sources : Wikipédia, Radio BFM

Repost 0
Published by unjourunemarque.over-blog.com - dans Média
commenter cet article

Présentation

  • : Un jour, une marque
  • Un jour, une marque
  • : Mon avis sur les marques que je peux croiser chaque jour.
  • Contact